Les clés pour savoir comment ouvrir un salon de coiffure

Les clés pour savoir comment ouvrir un salon de coiffure

Vous désirez savoir comment ouvrir un salon de coiffure ? Sachez qu’avant toute chose il vous sera indispensable de posséder les qualifications liées à l’exercice de cette activité. De manière concrète, le créateur ou au moins l’un de ses salariés devra être titulaire d’un :

  • Brevet professionnel de la coiffure ;
  • Brevet de maîtrise de la coiffure ;
  • Diplôme inscrit au répertoire national de la certification professionnelle.

À moins que l’entrepreneur ne possède une formation à la gestion, qu’il ait exercé une activité professionnelle à titre indépendant ou qu’il ait été immatriculé au registre des métiers avant la création de son salon, il sera obligatoire pour lui d’effectuer un stage de pré-installation dans un délai maximum de 30 jours après l’immatriculation.

 

Voir notre catalogue

 

Franchisé ou indépendant, auto-entrepreneur, EURL ou SAS : que choisir ?

L’une des décisions principales que vous aurez à prendre lors de la création de votre salon de coiffure concerne le type de salon que vous désirez ouvrir. Vous aurez ainsi le choix d’ouvrir un salon en franchise et de bénéficier de la renommée d’une grande enseigne de la coiffure. L’avantage d’ouvrir un salon de coiffure franchisé est certainement le chiffre d’affaires annuel, plus élevé que celui des salons de coiffure indépendants. En revanche, si vous souhaitez avoir une certaine liberté et une flexibilité dans votre travail, optez plutôt pour l’ouverture d’un salon indépendant.

Dans tous les cas, il vous sera nécessaire de réaliser un business plan, lequel vous permettra si besoin de convaincre votre banquier de vous accorder l’emprunt bancaire qui financera votre projet. Ce business plan comprendra vos prévisions financières, vos objectifs sur les 3 années suivant la création de votre salon ainsi que les atouts de votre projet.

Le statut juridique que vous choisirez pour votre enseigne aura également un impact sur le mode de fonctionnement de votre entreprise, mais également sur sa fiscalité. Nous vous recommandons de ne pas opter pour un statut autoentrepreneur qui vous limitera en raison de son seuil de chiffre d’affaires relativement faible. Cependant, selon que vous soyez associé unique ou que votre entreprise possède plusieurs créateurs associés, vous aurez la possibilité d’opter pour une EIRL, EURL, SARL ou encore en SAS. En cas de doute sur le choix de votre statut juridique, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel.

Trouver le bon emplacement, une étape indispensable

Le choix du local dans lequel vous exercerez votre activité de coiffure est une étape essentielle dans l’ouverture de votre salon. En effet, l’emplacement de votre salon de coiffure aura une influence directe sur la réussite de votre entreprise. En choisissant des rues passantes, des centres-villes ou des zones commerciales, vous aurez l’avantage d’obtenir plus de visibilité, moyennant un loyer bien plus élevé que dans une rue plus en retrait. Vous aurez la possibilité de faire appel à des professionnels de l’immobilier pour faciliter la recherche du local parfait. Veillez à bien inclure dans votre budget les éventuels travaux d’aménagement à réaliser si le local n’est pas destiné à l’exercice de votre activité.

Vous devrez notamment réaliser un premier investissement conséquent pour équiper votre salon en mobilier de coiffure. Pour cela, pensez à faire appel à un grossiste en mobilier de coiffure tel que My Salon de Coiffure afin d’obtenir des équipements de qualité au meilleur rapport qualité/prix.